La fin du web 2.0, est-ce le début du web 3.0 ?

Web3.0-2

Historiquement, le Web 3.0 est une expression qui désigne la troisième étape encours des transformations majeures dont le Web fait l’objet depuis son lancement :

  • Le Web 1.0 est le Web constitué de pages web liées entre elles par des hyperliens qui a été créé au début des années 1990
  • Le Web 2.0 est le Web social, qui s’est généralisé avec le phénomène de blogs, des forums de discussion agrégeant des communautés autour de sites Internet et enfin avec les réseaux sociaux en donnant le pouvoir au consommateur qui peut grâce à l’interactivité, donner son avis et être un véritable acteur du web.

Le Web 3.0, lui n’est pas vraiment défini. Ce terme est souvent employé pour expliquer ce que sera la prochaine étape de développement du Web. Les deux thèses dominantes sont de considérer le Web 3.0 comme l’Internet des objets, qui émerge depuis 2007, l’autre thèse dominante est d’en faire le web sémantique.

Le Web sémantique ou toile sémantique, est un mouvement collaboratif mené par le World Wide Web Consortium (W3C) qui favorise des méthodes communes pour échanger les données.

Le but principal du Web sémantique est d’orienter l’évolution du Web pour permettre aux utilisateurs sans intermédiaires, de trouver, partager et combiner l’information plus facilement. Il est considéré comme une passerelle pour accéder aux données entre différentes applications et systèmes. Les applications sont nombreuses dans l’édition, les blogs et de nombreux autres domaines.

Le Web 3.0 désigne donc la prochaine évolution majeure du web, des tendances lourdes permettent déjà d’en définir les principaux contours d’autres pensent que nous y sommes déjà ! Et vous, qu’en pensez-vous ?

La production du Web 3.0 sera parfaitement compatible avec tous les terminaux. En terme de technologie, il résoudra les problèmes d’interopérabilité entre les services en ligne, les communautés isolées d’utilisateurs… Toutes les applications logicielles seront accessibles en ligne (Cloud Computing) et s’adapteront aux terminaux utilisés, cela implique la fusion des trois mondes Internet existants : l’Internet 3D (fusion de l’internet classique avec l’Internet mobile et l’Interne des objets : avec les puces RFID, le QR Code, la télévision, les réfrigérateurs…).

Au delà de ces aspects « matériels et technologiques », notre environnement Internet se transforme peu à peu en un véritable écosystème informationnel dans lequel nous serons complètement immergés. Internet sera en permanence avec nous et pourquoi pas en nous ? Nous serons « géolocalisés » en permanence et nos modes de consommation scrutés voir partagés automatiquement. Nous serons informés en continu selon nos centres d’intérêts et des opportunités à saisir lors de tous nos déplacements.

 

No related content found.

Relayer nos messages! merci