30

oct 2013

Découvrez nos cursus post-bac à master 2


mini02
INFORMATIQUES

Les métiers de l'informatique sont : la programmation et les techniques réseaux

En savoir plus


mini01
WEB / PAO

Les métiers du web sont webdesigner, webmaster (webmarketing) et la PAO 2D/3D

En savoir plus


mini03
TERTIAIRES

Les métiers proposés  sont ceux de l'entreprise  comme Gestionnaire de paie ou Comptable

En savoir plus

 

20

Jan 2014

Avant votre entretien, pensez Personal Branding !

Ne vous-êtes vous jamais demandés comment faire craquer un recruteur lors du premier regard ? Aujourd’hui, avec l’émergence du recrutement 2.0 et de ses pratiques telles que l’effet de « googlisation », on peut se demander si le recruteur n’est pas tombé sur une photo de profil non appropriée. C’est pour cela qu’il faut vraiment penser Personal Branding !

Il vous est déjà arrivé de tomber sur des photos de profil de vos contacts sur les réseaux sociaux publics (Facebook, Twitter, etc.) et réseaux sociaux professionnels (Viadeo, LinkedIn, etc.) pas vraiment professionnelles. Il va sans dire que l’on peut parler de « diversité » ! D’autre part, 44% des recruteurs affirment rechercher des renseignements à propos des candidats sur Internet.

Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo ou encore YouTube sont des outils d’expression formidables, mais ils présentent de nombreux pièges. Voici donc quelques conseils pour vous aider à améliorer votre e-réputation et ainsi augmenter vos chances d’obtenir un entretien.

 1-  Commencez par un état des lieux

La première chose à faire, si cela n’est pas déjà fait, évaluez votre e-réputation. Pour cela, commencez par taper votre nom et prénom sur Google et analysez les résultats obtenus. S’agit-il de contenus dont vous aviez connaissance ? Souhaitiez-vous les rendre publics ? Quelle image donnent-ils de vous ? Est-ce en adéquation avec l’image que vous souhaitez renvoyer ?

2-  Gérez vos paramètres de confidentialité

Après l’observation, laissons place à l’action ! Commencez par vérifier vos paramètres de confidentialité, notamment sur Facebook. Vous avez la possibilité de gérer les critères de diffusion de vos posts, des commentaires déposés sur votre page, des notifications…

Aujourd’hui, Facebook permet aux recruteurs d’avoir un regard sur la vie personnelle des candidats. La preuve que les candidats doivent soigner leur e-réputation.

3-  Pensez aux recruteurs

Les réseaux sociaux peuvent être de formidables outils pour développer son réseau professionnel. Il existe pour cela des plateformes dédiées, mais les recruteurs ne se limitent pas à ces derniers. Un quart d’entre eux avouent même avoir écarté des candidats après avoir trouvé des traces négatives sur le web.

4-  Faites une veille régulière

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, mieux vaut rester attentif en effectuant une veille régulière. Pour cela, il existe aujourd’hui de nombreux outils. Un de mes conseils est de créer une alerte sur Google Alertes. Vous serez ainsi informé de toute nouvelle publication vous mentionnant.

5-  Soignez votre apparence

Voici un dernier conseil très simple, soignez votre apparence ! Une bonne photo de vous est une première impression qui peut être bien plus forte que les mots.  Il vaut mieux que le recruteur ait la meilleure image possible de vous en cherchant votre nom sur le web. Rangez donc les photos de lycée, les photos de soirées ou autre, et choisissez-en une simple et présentable.

En bref, soyez irréprochables !

Personal-Branding

Relayer nos messages! merci


07

Jan 2014

TROUVER UNE ENTREPRISE

alternance sup-m2i   Elles permettent d’entamer un cursus en milieu d’année. Les étudiants postulent en envoyant un dossier ou bien ils sont convoqués à un entretien. Une    fois acceptés, ils signent un contrat de professionnalisation avec un centre de formation et une entreprise. Dès lors, pendant 1 à 2 ans, l’étudiant prépare soit un diplôme, ou un titre certifié comme un CQP (certificat de qualification professionnelle), ou bien encore une formation non diplômante. Comme toutes les filières classiques en alternance, l’élève alterne des périodes de cours et des périodes en entreprise.

 

Le seul mot d’ordre est : TROUVER UNE ENTREPRISE !
Peu importe l’école, seule l’entreprise compte car c’est l’élément le plus difficile à trouver. Dès que vous en aurez une, les écoles vont accueilleront les bras ouverts.

Toutefois, sachez que Sup-M2i bénéficie d’un réseau conséquent et peut réellement vous apporter une aide précieuse. Dans ce cas, soyez très sélectif dans le choix de votre école.
Voici quelques pistes pour vous aider :
– Contactez-nous car nous recevons des offres d’emploi mais nous les gardons en réserve « au cas où » des étudiants ne trouvent pas de contrat eux-mêmes,

– Réfléchissez à un secteur d’activité qui recrute en alternance : banque, BTP, informatique, Télécoms ,transports, hôtellerie, restauration, nouvelles technologies…,

– Pensez aux entreprises dans lesquelles vous auriez déjà fait un stage (même court) les années précédentes et où vous avez eu de bons contacts. Il est toujours plus facile de contacter un lieu où vous êtes déjà connu,

– Faites jouer votre réseau, même s’il est restreint : parents, famille proche ou éloignée, amis, voisins. Demandez-leur s’ils connaissent une entreprise du secteur qui vous intéresse. S’ils ont un contact avec un salarié, voire un cadre, appelez-le. S’il n’y a pas de possibilité d’apprentissage, demandez à cette personne si elle aurait un autre idée pour vous,

– Tournez vous  d’abord vers les grandes entreprises françaises qui embauchent de nombreux jeunes en alternance chaque année : Bouygues, Orange, Monoprix, SFR, Flunch…,

– Pensez ensuite aux PME qui peuvent offrir de réelles opportunités d’embauche en alternance,

– Guettez les forums de recrutement ou les salons professionnels : en janvier et février, la thématique de l’alternance est mise à l’honneur ! Consultez l’agenda des salons sur www.en-alternance.com,

– Si vous visez un secteur professionnel particulier, allez consulter les sites des fédérations professionnelles, ou des syndicats patronaux comme par exemple Syntec Informatique (informatique), le Gifas (industries aéronautiques et spatiales), la Fédération du bâtiment, de l’hôtellerie-restauration, la Fédération de la métallurgie, etc. Ils publient souvent des offres d’emploi d’entreprises de leur secteur. Vous pouvez aussi consulter des annuaires d’entreprises qui donnent des listes par branche et secteur professionnel.

– Postulez auprès des agences d’intérim qui peuvent proposer des contrats d’apprentissage. Elles ont de bons liens avec les entreprises, notamment les PME, et peuvent proposer votre candidature. Il existe aussi des agences d’emploi spécialisées dans certains secteurs (BTP, tertiaire, etc.)

– Déposez votre CV sur les sites internet d’emploi comme Recrut.com et en-alternance.com: consultez leurs offres, inscrivez-vous pour recevoir des alertes.

job sup-m2I

Relayer nos messages! merci


09

Déc 2013

Le CV à l’épreuve des robots liseurs

Certaines grosses compagnies comme Google recoivent jusqu’à 75 000 CVs par semaine… Imaginez le nombre de personnes aux ressources humaines que cela prendrait pour tous les analyser. Heureusement pour les grands départements de RH il existe des robots liseurs de CV.

Ceux-ci analysent les mots-clés, les dates, et descriptifs. Ainsi pour que votre CV soit optimisé pour ce genre de compagnies, il faut respecter certaines règles comme :

-ne pas utiliser d’abbréviations
-se servir d’adjectifs
-éviter les PDF, certains logiciels n’arrivent pas à les lire
-utiliser les polices Arial, Tahoma ou Verdana
-pas d’en-têtes et pieds de page
-pas de tableaux
-pas de décoration inutile avec des images ou logos
-et bien sûr : pas de faute d’orthographe ou grammaire et la ponctuation doit être impeccable
-uploadez le CV plutôt que de le copier-coller
-votre CV peut être plus long qu’une page ; en fait c’est même mieux car cela donnera plus de matière à étudier pour le robot chercheur

Relayer nos messages! merci



Page 144 of 145« First...102030...141142143144145